Biotope : L’expertise naturaliste et des écosystèmes associée à des prestations de communication

« Adhérer au pôle DREAM, c’est s’offrir des opportunités de partage de techniques et de déploiement de laPortrait_Biotope_Ludivine_Doyen R&D. » Pour Ludivine Doyen, responsable de l’agence Centre Bourgogne de la société Biotope, DREAM permet un « accès privilégié à une palette d’expertises, de compétences et de savoir-faire. » Le pôle et ses accompagnements sont « autant d’occasions de rencontrer de futurs partenaires. »

La société Biotope rassemble « plusieurs activités autour de l’écologie, dont un bureau d’études spécialiste de l’ingénierie environnementale et de la gestion de la biodiversité. » Les renaturations ou restaurations de sites, la valorisation des milieux naturels, ou encore, la réalisation d’état des lieux de la biodiversité sont au cœur de ses activités. « Le cabinet peut élaborer des documents d’objectifs Natura 2000, établir un plan de gestion pour accroître la biodiversité d’un marais, etc. »

Les expertises naturaliste et écologique (faune, flore, écosystèmes, cartographie) des collaborateurs de Biotope s’adressent essentiellement à deux types de clients. Primo, les acteurs publics et privés de l’aménagement et du développement. « Il s’agit d’un industriel préparant son dossier ICPE ou une étude d’impact, d’une collectivité locale envisageant l’extension d’une ZAC ou d’un centre commercial, de Réseau ferré de France (RFF) étudiant le développement d’une ligne à grande vitesse (LGV), etc. »

Secundo, Biotope s’adresse aussi aux gestionnaires publics et privés de l’espace, qui protègent l’habitat naturel. « Il s’agit d’un Conseil régional souhaitant planifier son action sur les continuités écologiques, d’un Conseil général préparant son schéma des espaces Naturels Sensibles, d’une collectivité territoriale envisageant la rédaction de documents d’objectifs pour Natura 2000, etc. »

Biotope_1ere_illustration

Biotope a par exemple réalisé, pour la DREAL Centre, les documents d’objectifs Natura 2000 concernant la Loire. Il s’agissait d’établir « un état des lieux des espèces présentes sur la zone, ainsi qu’un état des lieux des activités humaines. » Puis, de « proposer des solutions pour maintenir les activités humaines en préservant les espèces. » Un travail de plus de 3 ans (2006-2009), mené en concertant les acteurs du territoire (économiques, politiques, associatifs, etc.).

Les prestations du bureau d’études sont complétées, depuis 1996, par des prestations de communication et d’édition, réalisées par un pôle dédié au sein de l’entreprise. Les clients manifestent souvent le besoin d’accompagner leurs études par une exposition, la création d’un site internet, etc. Biotope propose donc des compétences en événementiel, graphisme et édition. « L’expertise écologique de l’entreprise lui confère une vraie légitimité dans ses prestations de communication environnementale. »

Biotope_2e_illustration

Biotope édite des ouvrages sur la faune, la flore et les milieux naturels, dont les plus connus appartiennent à la Collection Parthénope. « Biotope a publié une dizaine d’ouvrages en 2011. » Dans le cadre du Festival de Loire 2011 (à Orléans), Biotope a par exemple conçu des panneaux informatifs et une plaquette de sensibilisation sur le projet de restauration du lit de la Loire aux abords du duit Saint Charles.

Créée en 1993, l’entreprise compte aujourd’hui près de 220 collaborateurs, « répartis en 17 implantations sur le territoire national et 2 filiales à l’étranger. » L’agence Centre Bourgogne, créée en 2006 et siégeant à Orléans, compte quant à elle 19 collaborateurs. Chaque agence développe ses propres activités et il existe un service dédié aux Affaires Internationales.

« Les ouvertures des agences Océan Indien (La Réunion, 2003), Amazonie-Caraïbes (Guyane, 2009), ainsi que de la filiale Biotope Madagascar (2008) et la filiale en Serbie (2010) sont autant de relais pour ce développement à l’export. » Les regards de Biotope se tournent également vers les pays d’Europe Centrale et Orientale pour d’autres filiales. Les prochaines étapes ? « Le Maghreb et la Chine ? »

verbatim_portrait_Biotope_Ludivine_DoyenBiotope mène également des activités de R&D, « des travaux qui se cristallisent aujourd’hui sur la recherche fondamentale en biologie, sur l’amélioration de son expertise naturaliste et sur le développement d’outils innovants. » L’entreprise compte 25 docteurs, et 2 étudiants préparant des thèses sous convention CIFRE.

« Le pôle DREAM est un catalyseur qui va permettre de multiplier les projets de recherche associant Biotope à d’autres acteurs aux niveaux régional, national et international », précise Ludivine Doyen. « Le groupe de travail « Valorisation des milieux aquatiques » est par exemple tout à fait propice à l’émergence de ces futurs projets collaboratifs. »

 

En savoir plus :
www.biotope.fr