ZHART

Affiner le traitement des polluants émergents et favoriser la diversité écologique dans les zones humides artificielles

Programme

FUI 14

Contact

Marché

Thématique

DAS 1, 2 et 3

Budget total

3,043,140 €

Durée

Résumé

Le projet ZHART a pour but de développer et industrialiser des zones de rejet végétalisées (ZRV) en sortie de stations d’épuration (STEP) afin de les convertir en une véritable zone humide artificielle (ZHART) assurant des garanties de traitement de micropolluants et de diversité écologique.
La ZHART développée dans ce projet se différencie d’une ZRV car elle est conçue avec des objectifs quantifiés sur trois points : régulation hydraulique, abattement des micropolluants et bénéfice écologique et peut ainsi constituer une véritable étape de finition dans le processus de traitement des eaux usées pour aboutir, à terme, à une mesure du point de rejet juste avant le rejet dans le milieu naturel. A terme, une des ambitions des partenaires du projet est d’obtenir une éligibilité des ZHART aux financements des Agences de l’eau, qui facilitera l’accès aux marchés des collectivités. Au-delà de la complémentarité scientifique entre les partenaires, ce programme collaboratif permettra le développement d’un réseau de professionnels des métiers du génie écologique pour renforcer la visibilité et la technicité de la filière : sont associés au projet bureaux d’études (SAFEGE, RIVE), maîtres d’œuvre (LDE), société de travaux (DGT), fournisseurs de matériel (Nymphéa), fournisseurs d’outils de métrologie environnementale (IPL) et acteurs institutionnels de référence sur ces filières (ONEMA, associé au comité de pilotage). Pour le développement de ces filières, l’appui scientifique d’équipes universitaires reconnues sera indispensable, en particulier sur des sujets sensibles tels que l’intégration territoriale de ces zones (Université de Tours) et l’impact des eaux traitées sur la faune locale (LERES).

Partenaires

SUEZ-CIRSEE

Contactez-nous à l'adresse suivante : projet@poledream.org