La Région Centre soutient un nouveau projet de lutte contre la contamination des eaux fluviales et industrielles

Le projet collaboratif de R&D PURE (Polymères Utilisables dans le Retraitement des Eaux et Effluents), piloté par le laboratoire Recherche et Innovation en Chimie Médicinale (RICM, UMR Infectiologie et Santé Publique, Université de Tours et INRA), vise le développement sur 2 ans d’un prototype d’outil de purification des eaux fluviales et industrielles contaminées par des métaux. Labellisé par DREAM et lauréat de l’appel à projets de recherche d’intérêt régional 2013, la Région Centre lui apporte un soutien de 197 000 euros, pour un budget total de 279 000 euros.

La capture des métaux (nickel, zinc, cuivre, chrome et mercure, essentiellement) dans les eaux fluviales et industrielles représente un enjeu majeur sur les plans écologique et économique, en particulier en région Centre. Or, les techniques de décontamination utilisées aujourd’hui modifient les propriétés physico-chimiques de l’eau traitée, et les métaux capturés ne sont pas toujours recyclés.

Le développement de ce nouvel outil de purification, constitué d’un matériau poreux (polymère) complexant de métaux, est d’autant plus attendu qu’il sera en mesure de piéger les ions métalliques sur un support solide, sans modification des propriétés de l’eau. Puis, il autorisera la récupération du métal capturé.

Plus précisément, le projet PURE compte trois objectifs distincts: la synthèse et l’optimisation des monomères complexants, la mise en forme des polymères et l’étude de la capture des métaux, et la réalisation d’une preuve de concept avec le prototype. Il associe pour cela le laboratoire RICM au département Matériaux du CEA Le Ripault (Monts, 37), ainsi qu’à Antea Group.

En savoir plus:
Fiche descriptive du projet